À la fin de l’été 2021, nous sommes partis en road trip en Andalousie avec notre van aménagé. Nous voilà prêts à traverser la France puis l’Espagne pour nous rendre au sud de l’Europe à bord de notre vw transporter. On s’est fixé quelques objectifs afin d’assurer un plan de route et d’avoir quelques points de chute. Il a fallu ajuster en cours de route soit à cause de la météo soit par manque de temps.

Jours 1 à 3 : que le road trip commence !

Afin de prendre le temps de faire la route jusqu’en Andalousie et de ne pas être sur les rotules dès les premiers jours de notre road trip, on est resté 2 jours sur la Costa Brava (au nord de Barcelone) et 1 jour du côté de Valence. Depuis l’Alsace, il y a un paquet de kilomètres à faire avant d’arriver au sud de l’Espagne. En même temps, ça nous permet de reprendre nos repères dans les quelques m2 que nous offre notre van aménagé. Après tout, nous sommes en vacances donc profitons.

Road trip dans le sud-est de l’Andalousie

J’ai tracé l’itinéraire de notre road trip en Andalousie sur une carte que tu retrouveras en bas de cet article.

Jour 4 : Parque Natural del Cabo de Gata-Nijar

découverte du cabo de gata-nijar lors de notre road trip andalousie
Mirador de la Amatista au Cabo de la Gata-Nijar

La porte d’entrée en Andalousie a été la découverte du parque natural del cabo de Gata-Nijar. Ce parc se trouve au sud-est de la région andalouse, au bord de la mer Méditerranée. Avant d’y parvenir, on se retrouve en plein cœur de l’agriculture typique du sud de l’Espagne avec des champs remplis de serres de plastique. Elles sont vraiment différentes de chez nous mais ce n’est pas ça le plus choquant ! J’ai été marquée par quelques bidonvilles accolés à ces serres et l’un ou l’autre village abandonné. J’avoue ne pas m’y sentir à l’aise en voyant cette misère. En s’éloignant de cette zone et en s’approchant plus de la côte, les paysages étaient beaucoup plus arides. Cela me faisait penser aux Îles Canaries, même si à ce stade-là de mes voyages, je n’avais connu que l’île de Fuerteventura. Normal, la sierra est d’origine volcanique. Et la région s’avère être la plus aride d’Europe.

Notre premier objectif en arrivant dans ce parc a été de se trouver un emplacement de camping. Il s’agit de notre premier camping depuis le début de notre road trip. On a campé à Los Escullos. Pour une fin août et sans réservation, on va dire que c’était très limite. Je te conseille d’anticiper (pas comme nous). Le camping sauvage étant interdit dans tout le parc naturel du Cabo de Gata. On a vu la brigade verte faire quelques rotations.

baignade incontournable dans les eaux cristallines de la playa de los Genoveses, lors de mon road trip en Andalousie
Playa de los Genoveses

Le lendemain, on continue notre plan de route direction la playa de los Genoveses. D’après mes informations, l’accès a cette plage est payant (autour de 3-5€) et très limité. Donc, il ne faut pas s’y rendre trop tard. On y était vers 10h et le parking était déjà complet en cette fin août. Finalement, avec le bon flaire de mon chéri, nous sommes quand même arrivés à cette plage. Il y a un autre accès à la sortie d’un village (je crois qu’il s’agissait de San José). Par chance, on a pu garer notre van en bordure du hameau. Il a fallu marcher une dizaine de minutes pour atteindre la playa de los Genoveses : paysages arides avec une eau turquoise, idéal pour le snorkeling. Génial, j’avais apporté mon masque. Je me souviens, l’eau était très salée et agitée dans l’après-midi. Il faisait très chaud, le sable était brulant à la limite de pouvoir marcher pieds nus et peu d’arbre pour profiter d’un espace ombragé. Il fallait également être vigilant aux guêpes… ces bêbêtes se régalent grâce aux morceaux de pommes ou autre nourriture bien sucrée présente sur le sable (merci aux personnes laissant leur poubelle sur la plage, c’est bien dommage).

Cette journée a été une immersion sous la chaleur écrasante andalouse.

Jour 5 : Desierto de Tabernas

découverte du désert de Tabernas lors d'un road trip andalousie, en espagne
Le château de Tabernas

On continue notre road trip en Andalousie en quittant le parc naturel du Cabo de Gata-Nijar. Après avoir parcouru 70 km, on change de décor pour se retrouver dans le désert de Tabernas. Si je te dis que certains westerns ont été tournés dans ce désert, est-ce que tu arrives à t’imaginer où je me trouve ? Oui, une sorte d’Ouest américain dans le sud de l’Espagne ! La majorité des westerns-spaghettis des années 60 et 70 y ont été tournés. De plus, quelques scènes du film la folie des grandeurs avec Louis De Funès y ont été tournées comme l’introduction du film. Sache que tu peux te rendre au cœur de ces scènes en entrant dans le parc d’attraction l’Oasis (ancien mini-Hollywood) ou le Cinema Studios Fort Bravo (ancien Texas Hollywood).

Nous concernant, on a opté pour la découverte de la forteresse de Tabernas, qui est partiellement restaurée. Sa situation, en haut d’une butte, nous offre un magnifique panorama sur le désert de Tabernas.

Jour 6 : Parque National de la Sierra Nevada

Vue sur les sommets de la sierra Nevada en Andalousie
Vue sur les sommets de la Sierra Nevada

Après une bonne nuit de sommeil au calme, on décide de prendre de la hauteur et d’aller explorer la Sierra Nevada. Son plus haut sommet, le Mulhacén, culmine à 3 482 mètres. On peut même y skier en hiver ! Imagine-toi, pouvoir skier la journée et ensuite aller boire un verre au bord de mer en même pas 2h de route ! Bon pour le coup, il n’y avait plus de neige en été.

Cette chaîne de montagne est la 2ème la plus grande d’Europe, après les Alpes.

On a commencé notre périple dans les terres de la Sierra Nevada par le nord-est. Après avoir vu des champs de serres, des paysages désertiques, place aux champs de panneaux solaires et d’éoliennes.

La Calahorra

Fini la voie rapide, on entre dans la Sierra Nevada avec le village de La Calahorra. Voilà quelque chose qui nous correspond et qui sort du commun : une imposante forteresse du haut d’une colline vient nous troubler. On s’arrête au bord de la route pour prendre le temps de l’admirer. Sans plus attendre, mon chéri prend le volant et cherche à s’en approcher en espérant trouver des informations pour pouvoir effectuer une visite. Sur une route en terre battue avec beaucoup de caillasse, notre fourgonnette gravit la colline. J’étais peu rassurée côté passager, je n’ai pas trop l’habitude de ces routes off road, mais c’était la seule route qui nous y menait. À mi-chemin, une grue bloquait la route. Le château était fermé. Par la suite, on a réussi à en savoir plus : on peut le visiter uniquement les mercredis. On a fait demi-tour et poursuivit notre chemin.

Puerto de la Ragua (Col de la Ragua)

Un col à 2 000 mètres nous attendait. Route goudronnée, on était à notre aise, on connait bien les routes de montagne. Sauf que la route devient de plus en plus étroite et plus escarpée. Et dire qu’il y a des bus qui passent par ici. J’espère ne pas en croiser !

Nous voilà au col de la Ragua. Il fait plus frais ici, la nature est plus verte, on y revoit quelques arbres, comme une impression de se sentir chez nous. On décide de se dégourdir les jambes et d’aller jusqu’au sommet. C’était quand même une belle montée, mais on était heureux d’admirer le panorama : entre la plaine et ses champs de panneaux solaires puis la chaîne de montagne.

Las Alpujarras

lors de mon road trip en andalousie, passage dans les Alpujarras, ces villages blancs dans la sierra nevada
Las Alpujarras

On poursuit notre road trip en Andalousie vers la face sud du parc national de la Sierra Nevada, nommée Las Alpujarras. Cette région est parsemée de petits villages blancs, posés sur le flanc de montagne. À la descente du col, on a traversé tous les villages blancs vers l’ouest. Cette région est très reculée, peu de monde circule et le soleil cogne. On a réussi à se trouver un endroit, non loin de la route, pour faire notre pause déjeuner. On a sorti notre table à pique-nique ainsi que nos chaises, à l’ombre sous un arbre. La vue était dégagée et agréable, et qu’est-ce-que c’était calme ! À croire qu’il n’y a que nous qui avons eu l’idée de nous perdre là-haut 🙂.

Capileira et Pampaneira

Après quelques virages, on s’est attardé dans les villages blancs de Capileira et de Pampaneira. ll est agréable de flâner dans les ruelles de Capileira, situé à 1 436 mètres d’altitude. J’ai trouvé ce village très chaleureux avec ces petites maisonnettes blanches (enduites de chaux), tout est étroit et mignon. Certains restaurants sont en hauteur et bénéficient d’une terrasse, ce qui permet de se sentir plus au cœur du village.

De nombreux départs de randonnées sont possibles mais certainement à éviter en pleine chaleur. Ce versant est exposé plein sud, et peu ombragé… de quoi sécher sur place.

Jours 7 et 8 : Grenade

vue sur l'Alhambra de Grenade, passage incontournable lors d'un road trip dans le sud de l'Espagne
L’Alhambra de Grenade

Voici la 1ère grande ville depuis notre arrivée en Andalousie : Grenade. Pas de place pour le van, pas de parking à proximité du centre, pas de camping en périphérie. On en profite donc pour passer une nuit à l’hôtel et lâcher le volant pour 24h, après 7 jours passés sur les routes.

Tu trouveras toutes les informations nécessaires sur ma visite de Grenade dans cet article.

Road trip dans le sud-ouest de l’Andalousie

Après Grenade, on avait 2 options pour poursuivre notre road trip en Andalousie : soit continuer la route dans l’arrière-pays, soit longer la Méditerranée en allant du côté de Malaga. On a opté pour la 1ère option car Malaga est plus facilement accessible en avion alors que l’arrière-pays, plus difficilement. Puis honnêtement, on aime bien se perdre dans la pampa 😊, ça fait partie de l’aventure non ?

Jour 9 : Ronda

La ville de Ronda était sur notre plan de route de notre road trip en Andalousie : passage incontournable sur le puente Nuevo
Ronda et son incontournable Puente Nuevo

Direction Ronda ! Toute la découverte de cette ville est détaillée dans mon article de blog intitulé « séjour en Andalousie : mon top 3 ». On n’a pas du tout regretté l’option « arrière-pays » dans notre plan de route.

Jour 10 : Parque National de la Sierra de Grazalema

Après la visite de cette ville, on a repris la route pour aller à la Cueva del Gato, grotte se trouvant à l’entrée du parc national de la Sierra de Grazalema. Lieu totalement improvisé car on cherchait un endroit où poser le van la nuit en quittant Ronda. À l’aide de l’application Park4night, on a déniché ce petit coin. À vrai dire, on est arrivé sur les lieux en pleine nuit donc on ne savait pas vraiment où on a atterri. Pas grave, l’essentiel c’était de dormir.

Au réveil, on aperçoit un bout de la grotte. Après avoir pris quelques forces au petit déjeuner, on est parti à pied à la découverte de la Cueva del Gato. On était loin d’imaginer ce que ce lieu pouvait apporter : quiétude, fraicheur et émerveillement. Tout pour bien démarrer une bonne journée !

Ensuite, on a repris notre road trip en Andalousie pour nous rapprocher de Cadiz. Les petites routes de montagnes étaient bien mignonnes mais très étroites lorsqu’il s’agissait de croiser un bus. Le village qui nous aura le plus marqué de toute cette sierra est celui de Grazalema. Il faut savoir que, ce village blanc est juste magnifique mais qu’il est aussi le village le plus pluvieux d’Espagne. Donc si tu vieux le visiter, assure-toi que la météo soit favorable.

Jour 11 : Cadiz

Après ces villages blancs à flanc de montagne, place au sable et à l’océan Atlantique. Petit arrêt à la playa de la Barrosa, située au sud de Cadiz, pour passer la fin de journée à la plage, profiter du coucher de soleil et se reposer.

coucher de soleil au sud de Cadiz à la playa de la Barrosa
Coucher de soleil à la playa de la Barrosa

Au réveil, on reprend la route direction Cadiz, qui se trouve à 20 min de route. La cathédrale est franchement imposante. C’était selon nous, notre seul centre d’intérêt. Concernant le reste de la ville, on a beaucoup moins accroché. On ne sait pas vraiment l’expliquer, c’était sans plus.

Road trip dans l’ouest de l’Andalousie

Déjà 11 jours que nous sommes en road trip, près de 3 000 kilomètres parcours, 10 nuitées dans le van, 1 à l’hôtel… les paysages défilent, les monuments historiques s’imprègnent dans nos mémoires et les débats sur nos préférences commencent. Mais place à notre plus grande attente : Séville !

Jours 12 à 14 : Séville

Quel bonheur d’avoir trouvé un camping en périphérie de la capitale andalouse ! On va pouvoir poser le van pendant plusieurs jours et ne plus prendre le volant ! Car ça fait 12 jours qu’on roule sans cesse même si c’est pour parcourir 10 petits kilomètres. À la longue, c’est tout de même fatiguant. À notre arrivée, on s’est occupé du van : faire quelques courses pour remplir le frigo, vidanger les eaux usées, laver le linge puis profiter de la piscine.

Le bus étant à proximité du camping et nous conduit directement au centre-ville de Séville. C’est vraiment pratique, en 20 minutes on y est ! On aura consacré 2 jours entiers à visiter la ville, dont tous les détails se trouvent dans un autre article de mon blog voyage (clique ici).

Le but de notre road trip en Andalousie était de s'arrêter à Séville. Chose faite me voici à la plaza de Espana
Plaza de Espana, Séville

Après avoir visiter le centre de Séville, on était censé reprendre la route. On a décidé de rester un jour supplémentaire au camping afin de se reposer et de profiter de la piscine car il faisait très chaud (jusqu’à 36° la journée en ce début septembre). Et la dernière nuit passée au camping était très très chaude, difficile de dormir.

Road trip dans le nord de l’Andalousie

En quittant Séville, notre van avait accumulé toute la chaleur des jours précédents. Il continuait de faire lourd, mais cette fois-ci le ciel était couvert avec peu de vent. On avait rien de mieux à faire que rouler tout en bénéficiant de la climatisation de notre vw transporter. Donc direction Cordoue.

Jour 15 : Cordoue

On est arrivé en fin de matinée sous cette chaleur écrasante. Notre objectif était de visiter la Mezquita. Quelle merveille ! Il s’agit d’une mosquée – cathédrale : la partie mosquée a été érigée entre le VIIIème et le Xème siècle puis c’est au XVIème siècle que la cathédrale gothique a été dressée en plein milieu des arcs de la mosquée.

Il ne faudra pas quitter Cordoue sans flâner dans ses ruelles étroites, autrement dit dans la Juderia qui est l’ancien quartier juif, en plein milieu de maisons blanches agrémentées de jardinières bleues. Sans oublier le pont romain qui est traversé par le rio Guadalquivir.

On avait beaucoup de mal à supporter cette chaleur, c’était suffoquant. En fin d’après-midi, on a repris la route car c’était bien plus agréable d’être dans un espace climatisé. Dans tous les cas, il est recommandé de rester un peu plus longtemps que nous pour visiter l’Alcazar, la tour de la Calahorra et le palacio de Viana.

Jour 16 à 18 : vers la fin du road trip en Andalousie

C’est donc à Cordoue que s’achève notre road trip en Andalousie, voici un aperçu de notre itinéraire ⬇️

On a fait une boucle depuis Valence, en longeant la côte à l’aller et en passant à l’intérieur des terres au retour. On s’est arrêté à la Costa del Azahar, dans la région de Valence pour passer notre dernière nuitée en Espagne (mais ça on ne le savait pas encore…). Le lendemain, en consultant la météo, on a vite compris que le road trip s’achève ici et qu’il est temps de rentrer à la maison. La vanlife est beaucoup moins agréable lorsqu’il pleut…après tout, on en a bien profité jusqu’ici.

Mon avis sur ce road trip en Andalousie

On aura fait 5 009 km et dormi 17 nuits dans le van. Hormis le retour qui était tempétueux (les vigilances orange pour pluie et orage auront marqué notre fin de séjour), notre road trip en Andalousie était magnifique. On a été surpris par la beauté des paysages et la conservation du patrimoine. Le soleil était majoritairement au rendez-vous, ce qui nous aura permis d’avoir une charge constante de notre panneau solaire pour faire fonctionner notre frigo. Inversement, il était plus sportif de trouver un coin d’ombre pour pouvoir pique-niquer.

On a rencontré quelques difficultés pour trouver des campings, à vrai dire on était habitué à en trouver très facilement lors de nos précédents road trip en Italie, Croatie et Slovénie. Mais alors, aucun problème pour se trouver un endroit où vidanger les eaux usées : certaines stations-services en mettent à disposition gracieusement (en pleine pampa en plus !). Ce qui nous aura sauvé la mise, je l’avoue.

Ça faisait longtemps qu’on n’était pas parti en van sur une telle période. On ressent tout de même la fatigue en fin de séjour du fait de devoir tout déballer et remballer, de trouver un endroit tranquille où poser le van (à certains endroits il fallait être le plus discret possible), et pendant le sommeil, on est souvent attentif au moindre bruit étant donné qu’on dort les portes ouvertes (voire entres-ouvertes) afin de trouver un peu de fraîcheur durant la nuit.

Lorsque je fais le bilan de tout ce qu’on a vu en Andalousie, je suis encore émerveillée ! Et en même temps, je constate qu’il y a encore tellement d’endroits à découvrir, tout comme la province de Malaga.
En espérant t’avoir donné envie de partir à la découverte de cette région espagnole… à moins que tu ne la connaisses déjà, à toi de me le dire 😊

Dernier petit tips : n’hésite pas à combiner l’itinéraire de mon road trip en Andalousie avec celui du sud du Portugal. Je pense que ça peut être un voyage très contrastant.

Laisser un commentaire

Lucia

Je t'invite à découvrir de quelle manière j'explore notre belle planète.
Je voyage de différentes manières et je suis une grande fan de road trip (déjà 30 000 km parcourus en van en Europe) !
Je te partage donc ici toutes mes expériences et mes conseils afin d'aborder ton prochain voyage plus sereinement.
En attendant, je t'emmène avec moi 🤗